12 bis rue de la Jonction, 58000 Nevers

avril 2024

LUN
MAR
MER
JEU
VEN
SAM
DIM
1
2
3
4
5
6
7
Événements pour le 1st avril
Aucun événement
Événements pour le 2nd avril
Aucun événement
Événements pour le 3rd avril
Aucun événement
Événements pour le 4th avril
Événements pour le 5th avril
Événements pour le 6th avril
Événements pour le 7th avril
Aucun événement
8
9
10
11
12
13
14
Événements pour le 8th avril
Aucun événement
Événements pour le 9th avril
Aucun événement
Événements pour le 10th avril
Événements pour le 11th avril
Aucun événement
Événements pour le 12th avril
Événements pour le 13th avril
Événements pour le 14th avril
Aucun événement
15
16
17
18
19
20
21
Événements pour le 15th avril
Aucun événement
Événements pour le 16th avril
Aucun événement
Événements pour le 17th avril
Aucun événement
Événements pour le 18th avril
Événements pour le 19th avril
Événements pour le 20th avril
Événements pour le 21st avril
Aucun événement
22
23
24
25
26
27
28
Événements pour le 22nd avril
Aucun événement
Événements pour le 23rd avril
Aucun événement
Événements pour le 24th avril
Aucun événement
Événements pour le 25th avril
Aucun événement
Événements pour le 26th avril
Aucun événement
Événements pour le 27th avril
Événements pour le 28th avril
Aucun événement
29
30
1
2
3
4
5
Événements pour le 29th avril
Aucun événement
Événements pour le 30th avril
Aucun événement

Date

30 Mar 2024
Expiré!

Heure

19h30

Théatre « la grâce dans tous ses états »

Au travers de poèmes, texte et poésies, les élèves du cours de théâtre des Forges royales ont le plaisir de vous « La Grâce » afin de clôturer le 25 ème Printemps des Poètes.

La Grâce avec son accent circonflexe qui hausse en un instant le ton. Autrement dit La Grâce dans tous ses états, du plus sublime à celui, brutal et définitif, qui foudroie sur le coup.

De grâce implorent à jamais les amants des tragédies, alors que Joachim du Bellay décèle chez Marguerite de France cette grâce et douceur, et ce je ne sais quoi… Ce «  je ne sais quoi  » qui ne cessera, siècle après siècle, de changer de registre, d’appeler à la transcendance ou à la dissonance, jusqu’à Michel Houellebecq, maître du contre-pied : Dans l’abrutissement qui me tient lieu de grâce.

Car La Grâce n’est pas que divine ou bénie, pas que gracieuse, évanescente ou mièvre, pas que céleste et inexprimable.

Il y a bien sûr la bonne ou la mauvaise grâce rimbaldienne, la grâce consolante de Verlaine, la grâce charnelle d’Éros, la grâce d’union mystique, la grâce du cœur et de l’esprit de Max Jacob mort à Drancy, qu’a célébré Éluard. Il y a ce chant de grâce pour l’attente, et pour l’aube plus noire au cœur des althæas, qui chez Saint-John Perse, et ces fleurs de guimauve claires, amplifie à dessein le mystère.

Mais il y a surtout cet état de grâce de la parole, et du corps tout entier, que connaissent les poètes autant que les athlètes ou les aventuriers.

Il est temps d’affûter nos âmes pour que la créativité, l’allégresse et la splendeur, comme on le disait des Trois Grâces de la mythologie, transcendent nos imaginaires et nos vies, quelles que soient les heures ténébreuses ou solaires.

Texte de Sophie Nauleau

Fermeture du bar à 22h